L’histoire du lieu : la chaume du Haut-Chitelet et sa marcairie, une ancienne ferme d’altitude de Hautes-Vosges

La ferme d’altitude du Haut Chitelet a été construite il y a plusieurs centaines d’années sur un des plus haut sommet du Massif des Vosges…

Les dates clés !

Le Refuge du Sotré est l’ancienne ferme d’altitude du Haut-Chitelet, lieu des premiers pâturages montagnards vosgiens, au début du XIIIème siècle. Une ferme d’estive y fût construite et exploitée jusqu’en 1940, puis détruite durant la deuxième guerre mondiale en 1945.

En 1975, la ville de Saint-Dié-des-Vosges en fait l’acquisition et transforme le lieu en un centre de vacances. La ville s’en sépare en 2002 au profit des petits Sotrés !

En 2003 : La création d’une association !

L’association Sotrés, qui gère aujourd’hui le refuge, a pour but principal d’améliorer l’accessibilité aux activités de pleine nature et de montagne en faveur des personnes porteuses de handicap et des enfants en vacances ou en temps scolaires.

2012 : d’importants travaux !

En vue de déployer totalement ses valeurs, et en application de la loi pour l’égalité des droits et des chances, l’Association Sotrés a amélioré sa structure d’accueil et développé ses activités adaptées.

De gros travaux ont ainsi été engagés, et le Refuge du Sotré a bénéficié d’une réhabilitation de qualité, tant au niveau de l’accessibilité de la structure dans son ensemble, que pour la partie hébergement, la partie restauration, mais aussi les équipements adaptés.

refuge_du_sotre_travaux (2) refuge_du_sotre_travaux (3)

refuge_du_sotre_travaux (1)

refuge_du_sotre_travaux (4)

Cette restructuration s’est faite en grande partie avec des entreprises vosgiennes, et avec le souci d’utilisation de matériaux nobles, d’intégration paysagère, et de consommation énergétique locale 100 % bois.

Les remerciements de l’association Sotrés !

Cette importante réhabilitation est le fruit d’un investissement de près de 2 millions d’euros qui a été rendu possible grâce à plusieurs partenaires publics et privés qui, sensibles au projet, l’ont soutenu financièrement et techniquement.